Année 2

Progressivement, l’étudiant.e va entamer la construction d’un projet personnel soutenu par les enseignements spécialisés qu’il reçoit. C’est aussi l’année où il/elle est enjoint.e à faire un stage qui lui permettra de se confronter à des réalités du monde professionnel. Plusieurs semaines « jaunes »  sont dédiées à des workshops pilotés par des enseignants et des professionnels appartenant notamment aux mondes de l’art et du patrimoine, invités à l’école ou rencontrés sur leur lieu d’activité.

Mention Création-Instauration

Année 2 C-I

Chaque étudiant-e est invité-e à apprendre, expérimenter et acquérir la maîtrise d’écriture et de langages artistiques choisis dans le champ de l’art contemporain et vivant, au sein d’ateliers.

Les cours théoriques viennent renforcer et épauler les ateliers pour une meilleure maîtrise de la réflexion, de l’analyse ainsi que pour l’acquisition d’outils conceptuels.
Les enseignements fondamentaux articulent des approches théoriques et pratiques.

Mention Conservation-Restauration

Année 2 C-R

Les étudiant-e-s poursuivent leur formation sur la lancée de la première année, dédiée aux acquis et prémisses fondamentaux de la conservation-restauration. L’enjeu principal en seconde année n’est pas, comme on pourrait le penser, l’acquisition immédiate de techniques appliquées et génériques.  Il s’agit plutôt pour eux / elles, d’embrasser une posture critique en regard de contraintes à la fois d’ordre éthique, scientifique et technique face à des biens culturels qui ont été et sont autant d’artefacts singuliers ayant traversé des situations particulières.

Un programme d’enseignements spécifiques ainsi qu’un temps important consacré à la pratique et à l’expérimentation en ateliers et laboratoires dédiés, sont aménagés en regard et au contact de biens culturels situés. Des enseignements fondamentaux en sciences dures, humaines et conservation préventive viennent en complément. Le rythme hebdomadaire est scandé par 3 jours de pratique en atelier dédié, deux jours d’enseignement théorique.

Tout au long de l’année, une équipe enseignante composée de professionnels de la discipline permanents à l’école, augmentée de nombreux intervenants extérieurs et de théoriciens des sciences exactes, humaines et sociales, accompagne les étudiants dans leur

  • acquisition de savoirs, savoir-faire et savoir-être propres à la conservation-restauration : éthique/déontologie, méthodologie  de l’enquête et de la documentation à propos des objets, constat d’états matériel, d’usage ou de fonctionnalité, diagnostic/pronostic, …

  • découverte des focales et outils des sciences humaines, sociales et objectives: la philosophie de l’art, l’esthétique, l’histoire de l’art, l’anthropologie, la sociologie, la physique, la chimie et la biologie.

  • familiarisation avec des activités étroitement liées à la conservation-restauration dans une interdisciplinarité nécessaire : la conservation préventive et prédictive, la muséologie/expographie, la matériaulogie (technologie et vieillissement des matériaux), l’archéométrie (examens et analyse des matériaux).

  • entretien d’une curiosité à l’égard de toute l’ampleur de la création artistique, quelle soit traditionnelle, populaire, ou contemporaine. et de la mise en perspective de leurs acquis et expériences avec elle.        

Dispositions : être

  • curieux et observateur
  • capable d’exercer son sens logique
  • industrieux
  • doté du sens de l’organisation et de la méthode
  • capable d’utiliser des tutoriels, didacticiels et logiciels,
  • capable d’utiliser des techniques
  • capable de travailler en équipe
  • capable d’assimiler et appliquer des règles éthiques

Durée

2 semestres, s3 et s4, donnant lieu à 30 crédits Ects chacun.

Diplôme

Pas de diplôme en fin de L2 CR.

Débouchés

–  Année 3 CR à l’ESAA, sous condition d’obtention des 60 crédits de L1 et 48/60 crédits de L2 CR,

– Année 3 dans par équivalence dans une autre ESA, sous condition d’obtention des 60 crédits de L2,

– réorientation vers l’université.

[m.à j. MM-1017]